Communiqué sur la Loi de Programme pour la Recherche   

L'ANDèS est l'association française des docteurs. Reconnue d'utilité publique depuis 1975, elle rassemble des docteurs de toutes disciplines, de tous âges, insérés dans le secteur public ou privé, en entreprise ou dans des organisations non gouvernementales. Notre mission principale : promouvoir le doctorat dans tous les secteurs d'activité.

L'ANDèS milite depuis toujours pour que la société française tire réellement profit des compétences des docteurs. Nous nous réjouissons ainsi du vote de l'amendement 390 à la Loi de Programme pour la Recherche, qui reconnaît que le doctorat est une expérience professionnelle de recherche ; ainsi que de l'amendement 62, qui propose de réunir les partenaires sociaux pour discuter des modalités d'inscription du Doctorat dans les conventions collectives. Ces amendements reprennent une proposition qui est notre de longue date, et que nous avons défendue de nouveau à la suite de la publication du projet de loi initial. Si elle était suivie d'effet, une telle initiative faciliterait une juste reconnaissance des compétences des docteurs dans le monde de l'entreprise, et par conséquent favoriserait une participation plus large de ces derniers aux activités socio-économiques. La présence dans des fonctions diverses de personnes formées par la recherche, et aux compétences originales, serait un atout pour l'innovation, et pour le développement économique de notre pays.

L'ANDèS préconise également depuis plusieurs années qu'une plus large ouverture soit faite aux docteurs dans les différentes fonctions publiques. Nous déplorons par conséquent que l'amendement 63 à la Loi de Programme pour la Recherche ait été rejeté. Cet amendement prenait acte du caractère professionnel de l'expérience doctorale, et demandait qu'il soit pris en compte pour les reconstitutions de carrières dans les fonctions publiques. Nous demandons que des discussions soient rapidement menées sur la place des docteurs dans la fonction publique, que ce soit en termes de reconstitution de carrière ou en termes de portes d'entrée pour les postes de hauts fonctionnaires. L'ANDèS se tient prête à participer à une telle concertation, et à partager ses propositions. Les administrations ont tout à gagner à augmenter en leur sein la présence de personnes ayant une expérience de la recherche et capables ainsi de leur fournir des compétences et des savoirs-faire précieux, à l'heure où l'adaptation aux changements de la société est devenue incontournable.

Précédent communiqué à propos de la loi sur la recherche : http://www.andes.asso.fr/f_communique-decembre2005.html

Tous les communiqués de l'ANDèS : http://www.andes.asso.fr/communiques.html

Accueil